SaADe

SaADe

con plice

si tu veux lui remonter le moral, soit pour elle doux attentionné, amoureux. fais lui de petits bisous, éffleures la, oses une caresse, un baiser dans le cou, dis lui que tu l'aimes (en pensant à moi) proposes lui de faire l'amour. lentement, très lentement éffleures la, déshabilles la. dis lui qu'il y a trop longtemps que tu n'a pas fait l'amour avec elle (laisses lui le doute  sur d'autres partenaires possibles). que cela te manque, que tu as envie de lui être agréable. continues de la caresser doucement, les jambes, les cuisses, le ventre, pose un tendre baiser deci delà. embrasses ses cuisses, pars de l'intérieur des ses genoux et remontes doucement, tout doucement, par petites touches, légères, très légères en te dirigeant vers son sexe, sa jolie petite motte qui gonfle légerement sa culotte. déposes-y un baiser (toujours sans la langue,c'est important sinon grossier et incorrect) puis un deuxième et un troisième en écartant les lèvres et en exhalant de façon à lui faire sentir une douce chaleur. écartes alors délicatement sa culotte (son slip?) et embrasses ce mont de Venus, déposes quelques coups de langue tout le long de sa fente, embrasses les lèvres puis remontes la pointe de ta langue entre celles-ci, continues de lui dire ton amour, les sentiments qu'elle suscite en toi (inventes si nécessaire) en ton cœur  puis continue de lui brouter le minou.( tes mains caressent pendant ce temps- là les hanches, le ventre, les seins...) mes y toute ta langue, toute ton ardeur, avale ses lèvres (les grandes) excites de la pointe de la langues les petites. n'oublies pas le clitoris, même topo. baisers légers, petits coups de langues, succion puis place le entre tes dents et mordilles le sans le pincer juste serrer-relacher de façon très subtil mais à une fréquence très rapide. elle doit gémir, enfoncer de ses mains ta tête plus avant dans son sexe. et là ne lache plus la bête, suces, mords, titilles, écartèles, agrandis, explose toujours plus loin, gouttes à son intimité, fusionnes avec ses chairs, bois à la source petit veinard.
voila un scenario possible (j'espère que je n'ai pas pris trop de liberté, sinon tu me puniras) moi c'est ce que je te ferai si tu avais un clitoris.

 
oh déja minuit,
à bientôt doux compagnon



04/01/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres